Le projet

Sur un ancien site ferroviaire, un nouveau quartier urbain et logistique pour un 18ème plus durable

Ville + Fer, clé de voûte du projet

Longtemps la ville s'est élevée au même rythme que le fer. Le déploiement de l'un provoquant la progression de l'autre. Parce qu'il fallait relier les coeurs d'agglomération. Parce que la construction de gares justifiait d'y établir de nouvelles zones d'activités, puis bientôt de nouveaux quartiers d'habitation.

Ville et fer ont grandi côte à côte. Mais, le plus souvent au détriment l'une de l'autre : nuisances quotidiennes pour la ville, freins à l'expansion pour l'autre. Au contraire, le projet Chapelle International réconcilie ville et fer dans un même espace, en jouant de la contrainte ferroviaire pour l'épanouissement de la vie urbaine. Grâce à deux partis-pris d'aménagement fondamentaux :

→ l'implantation d'un hôtel logistique de 400 mètres de long, au bord de la voie ferrée, permettant
de construire un quartier à l'abri des nuisances


→ la structuration du quartier en deux « villes » :

l'une basse, à hauteur de l'hôtel, animée par différentes activités et services urbains,

l'autre haute, au-dessus de l'hôtel logistique, dédiée à la vie résidentielle et bénéficiant de vues généreuses sur tout Paris

Immeuble par immeuble

Plus de 900 logements construits, dont 45% sociaux, 45% à loyer libre et 10% à loyer intermédiaire
• 600 logements familiaux
• Logements réservés aux étudiants, aux jeunes travailleurs et aux travailleurs migrants

LotA

 
Environ 20 270 m2 de bureaux


Environ 1100 m2 d'un gymnase

Opérateur : LinkCity

Architecte Arte Charpentier Architectes

Démarrage des travaux : 2017

Livraison : 2020

LotB

 

Environ 11 220 m2 de logements familiaux et jeunes chercheurs

Opérateur : LinkCity

Architecte : Ignacio Prego Architecture

Démarrage des travaux : 2017

Livraison : 2020

LotC

Environ 13 600 m2 de bureaux


Environ 250 m2 de commerces

Opérateur : LinkCity

Architecte : Métra + Associés Architectes


Démarrage des travaux : 2017

Livraison : 2020

LotD

Environ 4 410 m2 : école et crèche

-

Maître d'Ouvrage : Ville de Paris

Architecte : TOA architectes associés

Démarrage des travaux : 2017

Livraison : 2019
 

LotE

237 logements en accession


2290 m2 SOHOS


400 m2 de commerces

Opérateur : SOGEPROM

Architecte : Brénac & Gonzales et MOA

Démarrage des travaux : 2017

Livraison : 2019

LotF

250 logements sociaux

15 SOHOS

1 Local commercial ou d'activité

Opérateur : RIVP

Architecte Charles Pictet Architecte et Atelier Martel

Démarrage des travaux : 2017

Livraison : 2019

 

LotG

40 logements sociaux

 

65 logements à loyers maîtrisés


1 400 m2 de SOHOS


Opérateur : RIVP

Architectes : Jacques Moussafir Architectes et Nicolas Hugoo Architectures

Démarrage des travaux : 2016

Livraison :  2019

LotH

Environ 11 000 m² de logements libres et SOHO


Opérateur : désignation en 2017

Démarrage des travaux : 2019

Livraison : 2021
 

LotI

Environ 6 000 m² de logements sociaux, logements intermédiaires, SOHO et une Maison des pratiques artistiques amateurs


Opérateur : désignation en 2017

Démarrage des travaux : 2019

Livraison : 2021

HOTEL LOGISTIQUE

42 000 m²


1 Terminal urbain Ferroviaire, pour le transport de marchandises à destination des surfaces alimentaires, des magasins d’habillement et de l’habitat


1 Espace Urbain de Distribution (EUD) destiné à la messagerie urbaine)


1 pépinière d’entreprises


1 école de formation professionnelle en logistique

Opérateur : SOGARIS

Architecte : SAGL Architectes associés

Démarrage des travaux : septembre 2015

Livraison : 2017

Une ancienne gare de marchandises

Chapelle International(E) ? Non, une faute d'accord ne s'est pas glissée malencontreusement dans le nom de cette opération. La disparition du « e » final à « international » témoigne en creux de l'existence passée d'une gare de… « fret international »,
ici même à Porte de la Chapelle.

1re gare de marchandises

Création de la première
gare de marchandises

création du dépôt
de La Chapelle

Inauguration de la gare du Nord
et création du dépôt
de La Chapelle

La Chapelle à Paris

Annexion du village
de La Chapelle par Paris

Arrivée de la ligne 12

Mise en service de
la ligne 12 du métro

Bombardement
du dépôt de la Chapelle

Faisant 700 morts,
2000 blessés et d'importants dégâts matériels

Création
de Chapelle International

Décisions de concentrer les opérations douanières internationales et portuaires
pour les gares de Paris sur la gare de la Chapelle
Intérieur, qui prend le nom de Chapelle International

Reconstruction

Reconstruction du site avec
aménagement en gare douanière interrégionale

L'échangeur

mise en service de l’échangeur Porte de la Chapelle

Deux tours

construction des deux tours de Porte de la Chapelle

Arrivée de Tafanel

Installation des établissements de distribution de boissons Tafanel, leader parisien de livraisons de boissons

Intégration dans le
GPRU Paris Nord Est

Intégration de Chapelle International dans le Grand Projet de Renouvellement Urbain Paris Nord-Est

Lancement du projet urbain

Validation du programme d’aménagement du secteur Chapelle International au Conseil de Paris

vers 18301846 18601916194419461947-195419661967198620062008

Entre les contreforts de Montmartre et de Romainville, le site de Chapelle se révèle être au XIXe siècle un passage naturel, idéal pour le transport ferré de marchandises.

1/7

À la faveur de l’industrialisation, un premier dépôt est construit vers 1830, rejoint progressivement par plusieurs halles de marchandises et de messagerie.

2/7

Ce centre d’entreposage connait un développement continu jusqu’au bombardement de 1944, qui le détruit en grande partie.

3/7

Après guerre, le site est reconstruit, étendu et prend le nom de « Chapelle International », en devenant le centre de fret international de Paris, entérinant ainsi la faute d’accord.

4/7

Alors que l’activité cesse au milieu des années 80, les établissements de distribution de boissons Tafanel prennent la relève jusqu’en 2009. Le site est en effet promis à un autre destin.

5/7

Le Grand Projet de Renouvellement Urbain de Paris Nord Est l’a intégré à sa réflexion stratégique, aboutissant en 2008 au lancement d’un projet urbain. Ce dernier adopte tout naturellement le nom historique de Chapelle International.

6/7

Un nom d’autant plus opportun que le site, loin de renier ses origines, se renouvelle précisément grâce à l’activité logistique.

7/7
Vue sur le monde bas et les SOHOS
Un hôtel logistique pour alimenter la métropole en diverses marchandises, support de nombreux usages : terrains de sport, jardins partagés, ferme urbaine
Vue sur l'hôtel logistique, côté est
L'hôtel logistique, depuis les voies du faisceau ferré nord
La place active depuis le boulevard Ney

Durable autrement

Le développement durable est le grand chantier de ce siècle. Les intentions sont là, mais les moyens se limitent souvent à des solutions « vertes ».
Chapelle International propose, lui, des solutions globales.

Autrement durable, parce que Chapelle International s'attaque à l'un des grands défis de l'urbanisme actuel : l'approvisionnement des villes, toujours plus étendues, toujours plus peuplées… et peut-être aussi plus connectées. Avec un nombre croissant d' E-consommateurs urbains, les besoins de logistique se sont en effet accrus, quand la place s'est raréfiée, obligeant les centres de stockage à s'éloigner des consommateurs. Les distances d'acheminement se sont ainsi allongées, en priorisant un mode unique : le transport routier. Conséquence : le trafic des poids lourds et la production de CO2 n'a cessé d'augmenter.

À l'opposé, Chapelle International intègre d'emblée la question de l'approvisionnement dans la réflexion urbaine, en maintenant le fret au coeur du quartier. Doté d'une capacité accrue, moins polluant, ce mode de transports a aussi le mérite d'acheminer les marchandises, en zone dense, au plus près des consommateurs. Deux trains, correspondant à 40 semi-remorques traditionnels arriveront ainsi chaque jour pour desservir toute la capitale.
Ensuite, pour ne pas alourdir le bilan énergétique, les derniers kilomètres vers les petites et moyennes surfaces de Paris seront effectués en véhicules électriques ou au gaz naturel.

économe autrement

Avant, les choses étaient simples :
l'agriculture se cantonnait à la campagne et les entrepôts s'installaient à proximité des villes pour alimenter ceux qui ne cultivaient pas. Depuis, les choses ont bien changé, tout s'est complexifié et entremêlé. Les entrepôts colonisent la campagne, tandis que l'on cultive dans les villes. À Chapelle International, la première ferme urbaine parisienne, regroupant cultures en pleine terre et sous serres, sera installée sur le toit de l'hôtel logistique, créant par là même un circuit court entre consommateurs et producteurs.

Chapelle International préfigure la ville de demain, plus respectueuse de son environnement mais
aussi nécessairement économe en ressources : énergétiques et foncières.

Mixte autrement

Autrement mixte,
parce que le maintien de la logistique au niveau de Porte de la Chapelle contribue directement à la diversité des activités économiques dans ce nouveau quartier et au-delà au coeur de l'agglomération parisienne. La capitale n'a pas vocation à accueillir uniquement les structures à haute valeur ajoutée — grands groupes de l'immobilier ou de la finance — ou à haut potentiel d'innovation — start-up du design, bio hackers, développeurs web, mais à héberger toutes sortes d'activités. Le projet de Chapelle International facilite ainsi la confrontation de professions variées en développant un large panel d'immobilier économique : zone logistique bien sûr, mais aussi data center, plateaux tertiaires, pépinière d'entreprises, SOHOS… Car, c'est aussi une façon d'atteindre le but de la ville soutenable, que de parvenir au brassage des populations d'actifs. Un prolongement à l'impératif de mixité sociale liée à l'offre de logements.

1 train= 40 camions

Pour une capacité équivalente
de transport de marchandises de 48 000 camions sur les routes d'Île-de-France, soit 60 % d'émission de CO2 en moins

Vues métropolitaines

Le paysage de Chapelle International est celui du Grand Paris. Un paysage encore mal identifié face à l'image toujours dominante d'un Paris haussmannien, mais néanmoins de plus en plus prisé, dans les nouveaux quartiers du Grand Projet de Renouvellement Urbain de Paris Nord Est : le succès de la halle Pajol, lui aussi en limites de voie ferrée, n'est pas là pour démentir.

Vies de quartier

pas à pas, un autre rythme

Échangeur autoroutier, boulevard périphérique, circulation embouteillée, concert de klaxons…
Bienvenue à Porte de La Chapelle. La voiture est partout, modelant le paysage, imposant son rythme. Depuis 2012, en requalifiant les abords du boulevard Ney, le tramway a amorcé un premier signe de changement. Prolongeant la dynamique, Chapelle International va apporter une tout autre cadence à Porte de La Chapelle : un morceau de quartier où la circulation automobile sera uniquement périphérique. Au centre, la voirie constituée de ruelles pavées sera accessible aux véhicules d'urgence, mais laissera pour l'essentiel, piétons et cycles mener la danse.

Une place du Grand Paris

Interface

Depuis quelques années, un très grand projet urbain s'attache à gommer les coupures entre la capitale et les communes limitrophes, matérialisées depuis des
siècles par les infrastructures et l'industrialisation. À travers plusieurs opérations de renouvellement menées parallèlement dans le 18e et 19e arrondissements ce Grand Projet de Renouvellement Urbain de Paris Nord Est fait surgir de nouveaux quartiers métropolitains. Chapelle International sera l'un d'entre-eux.